Appel à une rencontre des Communes Libres et des Listes Citoyennes !

RENCONTRE DES LISTES CITOYENNES ET DES COMMUNES LIBRES
COMMERCY – 23 ET 24 NOVEMBRE 2019

MUNICIPALES 2020: Créons partout des contre-pouvoirs locaux, Transformons le système par la base, Enracinons les résistances et les alternatives!

Depuis plusieurs mois la France est en ébullition. Depuis près d’une quarantaine d’actes les gilets jaunes manifestent pour la transformation du système, la justice sociale et la démocratie directe, qu’il vente, pleuve, neige, ou que la canicule menace. Des dizaines de milliers de personnes descendent dans la rue pour résister à la destruction de la planète. Les quartiers populaires, longtemps victimes invisibles de la violence d’État, sont de plus en plus présents en première ligne. Et tout pourrait bien reprendre à la rentrée tant le gouvernement continue ses politiques destructrices : assurance-chômage, sécurité sociale, retraites, urgences… de nombreux secteurs sont en passe de se mobiliser.

Pour le moment l’oligarchie verrouille le système au niveau national par une forte répression. Mais le pays palpite : partout ces mouvements cherchent à agir et construire localement. 230 groupes locaux de gilets jaunes étaient présents à la troisième « Assemblée des assemblées » à Montceau-les-Mines, des dizaines de « Maison du peuple » sont en projet, des collectifs écolos et citoyens se créent, les bases syndicales s’agitent, etc.

Il n’y aura pas de « retour à la normale » : d’immenses aspirations à la transformation sociale, démocratique et écologique s’expriment. Et pour ne pas qu’elles soient balayées, nous devons les enraciner au niveau communal, dans nos villages, nos villes, nos quartiers, partout où nous sommes !

La séquence vers les élections municipales de mars 2020 peut être une opportunité, à condition de ne pas tomber dans les pièges de la politique politicienne et les petites combines des élus locaux. Partout dans le pays, des centaines de projets de « listes citoyennes » sont en cours. Mais leurs méthodes et leurs objectifs sont très différents :
– Nombre d’entre elles risquent d’être un simple vernis « citoyen » sur des militants de partis locaux en quête de pouvoir.
– D’autres visent à prendre la mairie de manière indépendante des partis existants, sans forcément transformer le système en profondeur.
– Une minorité, enfin, cherche à instaurer des assemblées citoyennes indépendante des partis et prendre la commune pour instaurer une démocratie directe, rendre la totalité du pouvoir de décision aux habitants au sein d’assemblées communales, de RIC locaux, etc. Pour radicalement changer le système à la base, et transformer les conseils municipaux en simples délégués au service des habitants.

À Commercy, c’est ce dernier pari que nous faisons !

Nous ? Nous sommes plusieurs dizaines d’habitants impliqués dans la vie locale, des membres des gilets jaunes, d’associations, simples citoyens… Depuis mai, nous avons lancé une assemblée citoyenne, des groupes de travail, des formations locales pour réfléchir à comment transformer concrètement notre commune. Si notre projet de liste l’emporte, le conseil municipal aurait obligation d’entériner les décisions d’une assemblée communale ouverte à tous. Si elle ne l’emporte pas, l’assemblée municipale pourrait tout de même peser au niveau local et nous continuerons de renforcer notre ancrage.

Au-delà de l’échéance électorale, d’autres dynamiques sont en cours pour prolonger le souffle qui s’est levé chez nous. Car pour nous, se projeter dans les municipales n’est pas une finalité mais un moyen pour transformer le système à la base :
– Un moyen pour rendre partout le pouvoir de décider et d’agir à tous les habitants
– Un moyen pour enraciner le rapport de force là où nous sommes
– Un moyen pour grignoter les bases du système – ces élus et notables qui sont souvent les instruments de la politique d’en haut, comme on l’a vu avec le Grand Débat national

Surtout, se projeter dans les municipales ne doit pas se faire de manière isolée, au détriment de tout le reste. N’attendons aucun miracle des institutions et construisons partout des contre-pouvoirs indépendants ! Ouvrons des Maisons du peuple, organisons nos propres systèmes d’approvisionnement, instaurons des assemblées populaires parallèles, continuons de participer aux mouvements au niveau national !

Le chemin qui s’est ouvert depuis quelques mois n’est que le début du voyage : l’Histoire nous enseigne qu’il faut plusieurs années pour faire une révolution. Alors nous continuerons d’avancer, nous ne rentrerons pas chez nous !

Aux mouvements actuels et aux « listes citoyennes » municipales existantes, voilà la perspective stratégique que nous proposons :
1) Fédérer un réseau de « communes libres » et de contre-pouvoirs basés sur la démocratie directe et opposés aux puissances de l’argent et à la violence d’État
2) Construire ensemble un système plus juste dans nos quartiers, nos communes, nos villages
3) Renforcer les liens entre les alternatives et les résistances au niveau local et national

Voilà l’horizon de transformation vers lequel nous voulons aller pour bâtir un système plus juste ! Voilà un chemin pour en finir avec les désastres sociaux, écologiques et démocratiques ! Voilà ce que nous proposons à tous les citoyens, aux milliers de gilets jaunes, aux collectifs écologistes, aux comités des quartiers populaires, à toutes celles et ceux qui ouvrent et font vivre des « Maisons du peuple »…

Depuis Commercy, nous invitons donc d’ores et déjà toutes les personnes et groupes qui se reconnaissent dans cet appel à lancer leurs assemblées communales populaires, ouvrir des Maison du peuple, et réfléchir à la manière la plus stratégique de se renforcer au niveau local.

Puis, si vous vous reconnaissez dans cet appel, nous vous invitons le week-end du 23 ET 24 NOVEMBRE 2019 à une grande rencontre nationale à Commercy pour échanger et se coordonner ! Partageons nos expériences, donnons nous du courage et fédérons-nous pour faire boule de neige.

Lors de ces premières rencontres du genre nous voulons élargir sans nous enfermer dans des débats de militants spécialisés. Nous invitons les centaines de groupes locaux issus du mouvement des gilets jaunes, toutes les « listes citoyennes », les Maisons du Peuple, tous les projets communaux et groupes locaux réellement existants qui se retrouvent dans la perspective de cet appel !

Pour que cela soit bien clair nous rappelons que nous sommes totalement indépendants des partis politiques : nous ne voulons plus de leur système, de leurs conflits d’ego faits sur notre dos. C’est un autre monde que nous souhaitons construire, par la base. Nous pouvons le faire : alors rencontrons-nous et organisons-nous !

Inscription et information : communedescommunes@riseup.net
Assemblée Citoyenne Locale : assembleecitoyennecommercy@riseup.net

VIVE LA COMMUNE DES COMMUNES !
VIVE LE POUVOIR AU PEUPLE, PAR LE PEUPLE, POUR LE PEUPLE !

https://www.facebook.com/105578430819272/videos/475086839739807/

Le temps du rassemblement des forces est arrivé !

Nous, Gilets jaunes et collectifs en lutte, souhaitons envoyer un appel fort à toutes les organisations écologistes.

Pour l’instant, le 21 septembre à Paris il semble que Gilets jaunes et marcheurs pour le climat vont manifester séparément. Les Gilets jaunes ont prévu de manifester autour des Champs-Élysées, et la marche climat de Duroc à Place d’Italie dans le sud-est de Paris. Nous ne voulons plus revivre ce scénario qui n’a permis aucune victoire le 8 décembre 2018 et le 16 mars 2019.

Nous rejoignons l’idée mentionnée sur la charte d’une de ces organisations écologistes, Alternatiba, selon laquelle il est nécessaire « d’unir tous ceux qui d’une manière ou d’une autre, par les alternatives ou les combats dont ils sont porteurs, contribuent, parfois sans le savoir, à préserver le climat ».

Nous demandons à toutes les organisations écolos, jusqu’à présent frileuses ou inquiètes à l’idée de cette unification, de comprendre que désormais, seule une stratégie de décloisonnement pourra peser dans les combats sincères. Nous estimons que la situation écologique, économique et sociale va continuer à s’aggraver ainsi que les violences d’État et la répression. Les stratégies visant à diviser les mouvements sociaux doivent donc être réduites à néant par un rassemblement de forces inédit. Si nous avons échoué jusqu’à maintenant, c’est parce que nous sommes restés séparés.

Notre objectif est le même : construire une société, un environnement, un monde plus équilibrés, plus humains et plus justes. Il nous faudra rétablir la justice et la dignité de tous, entre et à l’intérieur des peuples. Les luttes écologistes ne peuvent donc pas se faire hors des mouvements comme celui des Gilets Noirs mais aussi bien d’autres, qui luttent contre le racisme et l’impérialisme de la France qui pille les ressources des colonisés là-bas et l’exploitation , l’humiliation et la chasse des immigrés avec ou sans papiers ici.

« Fin du monde, fin du mois, même système, même combat » : nous l’avions écrit sur nos banderoles, maintenant, nous voulons l’application de ce slogan dans la rue.

Le 21 septembre, à Paris nous devons tenter l’impossible, il n’y a pas d’autre alternative ! Pas de division des forces, pas de désolidarisation dans les médias ! Compte-tenu de l’urgence, une simple « coexistence » des différentes tactiques ne suffira pas. Il est temps de mettre en œuvre une véritable coordination de nos tactiques, dans le respect des modes d’expression de chacun. 

Il y aurait plusieurs manières de nous allier, et nous devons en décider ensemble. La principale contrainte est que les Gilets jaunes comptent se rassembler spontanément autour des lieux de pouvoir, qui sont dans l’ouest parisien. À partir de là, plusieurs options sont envisageables pour le 21 : il pourrait y avoir une marche commune dans l’ouest parisien à un moment de la journée ? Ou alors les écolos pourraient rejoindre les Gilets jaunes le matin sur les Champs, puis organiser un départ commun vers la marche climat ? Ou alors une action commune pourrait être organisée ? Quant aux Gilets jaunes qui le souhaitent, ils pourront rejoindre la marche climat, mais elle a lieu très loin des Champs…

Autre proposition : un signal très fort, et très attendu par de nombreux Gilets jaunes, serait que la marche climat du 21 septembre se termine dans l’ouest parisien, aux alentours des Champs-Élysées. Cela ferait sens pour tout le monde de se rassembler à cet endroit, puisque c’est là que sont les lieux de pouvoir ! Une telle convergence serait assurément historique.

Une rencontre a déjà eu lieu entre Gilets jaunes, collectifs en lutte et organisations écolos à Paris, actant ainsi le début de la prise de contact entre l’inter-orga climat et nous. Mais en l’état actuel des choses, la convergence paraît très incertaine. Une future réunion est prévue et devrait être décisive. Aura-t-elle lieu ? Le temps presse. C’est pourquoi nous publions ce communiqué. Maintenant, prouvons-nous que nos discours d’unité sont sincères.

TOUS ENSEMBLE LE 21 SEPTEMBRE À PARIS !

Signataires confirmés :

  •  Action Antifasciste Paris Banlieue
  •  Action Crolles – 38 (GJ)
  •  ACTA
  •  Association familiale laïque de Commercy
  •  Blocage 17 novembre Toulouse (page GJ)
  •  Clap33 Bordeaux
  •  Climat Social
  •  Cerveaux non disponibles
  •  Collectif Peuple révolté (GJ)
  •  Collectif écoféministes Strasbourg
  •  Comité Adama
  •  Des Gilets Noirs en lutte
  •  Désarmons-les
  •  Désobéissance Ecolo Paris
  •  Extinction Rebellion Boulogne
  •  Extinction Rebellion Brest
  •  Des membres de Extinction Rebellion Bretagne
  •  Extinction Rebellion Metz
  •  Extinction Rebellion Rennes
  •  Femmes Gilets Jaunes Île de France
  •  Floraisons
  •  France en colère 08 (GJ)
  •  Frric (French Ric) Bordeaux
  •  Gilets Jaunes Argenteuil
  •  Gilets Jaunes Belleville
  •  Gilets Jaunes Brest Rebelle
  •  Gilets Jaunes de Buchelay
  •  Gilets Jaunes de Commercy
  •  Gilets Jaunes de Gennevilliers
  •  Gilets Jaunes Île Saint Denis
  •  Gilets Jaunes Lyon
  •  Gilets Jaunes Montélimar
  •  Gilets Jaunes de Pantin
  •  Gilets Jaunes Place des fêtes
  •  Gilets Jaunes Poitiers
  •  Gilets Jaunes Rungis Île-de-France
  •  Gilets Jaunes Toulouse en Action (page GJ)
  •  Gilets Jaunes Verdun
  •  Grève Jaunérale : Riposte Générale (page GJ)
  •  La Chapelle Debout !
  •  Le Printemps du changement (GJ – Marche climat – Youth for Climate)
  •  Le Peuple Uni (page GJ)
  •  Les Zafficheurs Jaunes Bordeaux
  •  Maison du peuple de Saint-Nazaire et alentours (GJ)
  •  Plateforme d’enquêtes militantes
  •  Plein le dos (collectif GJ)
  •  Radiaction
  •  Rennes en Lutte pour l’environnement
  •  Résistance Ecolo Reims
  •  Résistance Gilets Jaunes France
  •  RESOME
  •  Sanglier Jaune (automédia YouTube)
  •  Sepanso Landes
  •  Ultimatum Gilets Jaunes Occitanie
  •  Youth for Climate Paris
  •  Youth for Climate Brest

Pour signer la pétition à titre individuel :
https://www.change.org/p/a-toutes-les-organisations-écologistes-appel-pour-le-21-septembre-le-temps-du-rassemblement-des-forces-est-arrivé

Appel de la 3ème Assemblée des Assemblées

Nous, Gilets Jaunes de France, nous sommes réuni.e.s à Montceau-les-Mines les 28, 29 et 30 juin 2019 pour la 3ème Assemblée des Assemblées en présence de 250 délégations et 650 personnes. Sur ce territoire historique de luttes de mineurs, nous avons continué à expérimenter une démocratie directe au sein du mouvement.

Nous tenons à souligner le travail impressionnant fourni par l’équipe du Magny-Montceau-les-Mines.

Dans la continuité de l’Assemblée des Assemblées de Commercy et Saint-Nazaire, nous avons travaillé en groupe sur plusieurs thèmes, dont :

  • le référendum d’initiative partagé
  • les assemblées citoyennes et populaires
  • les convergences
  • et la poursuite du mouvement.

Cette Assemblée des Assemblées fut un moment d’intelligence collective et de convivialité redonnant de l’énergie à toutes et tous pour la suite du mouvement. Elle continue à s’inscrire dans les principes de démocratie directe que nous expérimentons avec la volonté de partager ces travaux dans les groupes locaux, afin qu’ils puissent être enrichis et approuvés. Nous rappelons le principe que les groupes locaux sont souverains.

Dans ce contexte, l’Assemblée des Assemblées a exprimé son désir de converger et soutenir les luttes sociales et écologiques sur les bases de notre mouvement. Chaque fois que les revendications seront communes allant dans le sens d’en finir avec la misère, la précarité, la casse sociale, pour gagner de nouvelles conquêtes, nous serons là.

Nous avons rappelé les effets de ce système capitaliste contre lequel nous luttons, partout, dans la rue, au travail, qui détruit l’humain et l’environnement.

Afin de renforcer la dynamique du mouvement, nous appelons à une série de mobilisations pour les semaines à venir :

  • Une visibilité des GJ sur le Tour de France, du 6 au 28 juillet
  • Grande mobilisation le 14 juillet
  • Riposter contre l’autoritarisme, le 20 juillet, en rejoignant la manifestation ADAMA III à Beaumont-sur-Oise ou en organisant des actions locales
  • Participer au contre G7, en août à Biarritz

Tout l’été, continuons le mouvement et préparons la rentrée, ensoleillons les événements culturels, les festivals, les plages, les marchés, la rue et les ronds-points !

On est là ! On est là ! Même si Macron ne veut pas, nous, on est là.